Chat-Pacha

Forum pour les passionés de chats
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Différences comportementales des races

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Priscillia
Modératrice
Modératrice
avatar

Messages : 657
Date d'inscription : 15/10/2014
Age : 29
Localisation : Liège

MessageSujet: Différences comportementales des races   Mer 1 Avr - 11:49

Voici un article tiré d'une thèse vétérinaire et de différentes études sur le comportement de certaines races de chats, ces études menées avait pour but de déterminer si les caractéristiques comportementales (calme, actif, nerveux,...) étaient liées spécifiquement aux races ou non et de déterminer donc d'où vient exactement le caractère amical du chat envers l'homme  71a1b9d


LE CARACTERE AMICAL DU CHAT ENVERS L’HOMME

Comparaison entre races :

Dans les livres « grand public » consacrés aux races félines, comme dans les descriptifs de club de races, il y a toujours des détails sur le comportement supposé spécifique à telle ou telle race. Le Maine Coon est qualifié de « chat-chien », très patient avec les êtres humains, les chats de races asiatiques sont dits « bavards » et « collants », les Persans « calmes » et les Abyssins « actifs ».

Bien sûr, la description d’un comportement, dans une fiche de race, ne suffit pas à le retrouver chez tous les chats de cette race. Certains éleveurs prennent en compte ce critère dans leur sélection. Cependant, les critères de beauté physique et d’absence de maladie génétique semblent prépondérants dans les efforts de sélection des éleveurs (Communications personnelles).

Peu d’études ont abordé une réelle particularité de comportement chez le chat, selon les races. L’une des premières études réalisées reposait sur des questionnaires adressés à des juges. Leurs réponses coïncidaient avec les descriptions des clubs de races (Hart et al., 1984). Mais une telle source d’informations peut être largement remise en question.

Fogle (1991), a choisi de s’intéresser à l’avis des vétérinaires praticiens. Il a retrouvé les considérations habituelles selon lesquelles les Persans seraient peu actifs, et les Siamois auraient une communication vocale très développée. D’après les vétérinaires ayant participé à cette enquête, il existait un comportement bien distinct pour les différentes races félines (Fogle, 1991).
Turner (1999), en confrontant des observations personnelles et les dires des propriétaires a retrouvé des différences entre Persans et Siamois (les deux races participant à son étude), avec des siamois plus « bavards » et à l’initiative des interactions avec leurs propriétaires (Turner, 1999).

Ainsi, pour de très rares races, des traits comportementaux se retrouvent depuis les dires des propriétaires jusqu’aux études réalisées par des éthologistes. Il semblerait donc qu’on puisse parler de spécificités raciales.

Enfin, nous mentionnerons l’étude de Bamberger et Houpt (2006). Elle a duré sur une période de 10 ans. Elle incluait 736 chats et a montré que les Siamois étaient à l’origine de plus d’agressions envers l’homme que les autres chats de race (Bamberger et Houpt, 2006). Ainsi, pour une même race, le Siamois, différentes études pouvaient aboutir à des conclusions très contrastées voir contradictoires.
Depuis ces publications, aucune étude n’a montré que des particularités raciales influençaient le caractère amical du chat envers l’homme.


Mise en évidence de différences de développement :

Des différences de développement pourraient être à l’origine des particularités comportementales raciales chez le chat. Il semble qu’elles aient un support physiologique. Le développement comportemental et neurologique de races très distinctes en origines, apparences physiques et particularités comportementales supposées a été observé, mesuré, et comparé (Marchei et al., 2008). Un premier groupe de chats étudiés comprenait exclusivement des chats des forêts norvégiennes dits Norvégiens, et l’autre était constitué d’Abyssins, de Siamois et d’Orientaux (groupe OSA). Les Norvégiens sont réputés calmes, et
les Abyssins, Siamois et Orientaux actifs, « collants », débutant de nombreuses interactions avec l’homme et dotés d’une communication vocale très importante (LOOF).

Marchei et al., (2008) ont observé les différences suivantes. Au cours de leur développement, les Norvégiens acquéraient la thermorégulation plus tôt que les autres races citées. Les OSA, eux ouvraient les yeux plus jeunes et, au même âge que les Norvégiens, ils se déplaçaient plus, mais s’arrêtaient plus tôt. Leur période d’exploration durait moins longtemps. Confrontés à une épreuve stressante, répétée chaque semaine, leur rythme cardiaque était accéléré par rapport aux Norvégiens. Ces variations semblaient être en lien avec la précocité du développement du système limbique, ainsi qu’avec la maturation et la myélinisation des voies cortico-spinales chez les OSA. Leur mémoire se développait plus tôt ce qui réduisait leur temps d’exploration. Ainsi, alors que leur période d’exploration s’achevait, ces chats avaient rencontré moins de situations, d’objets et de personnes. Ils devenaient plus nerveux que les Norvégiens (Marchei et al., 2008).

Ainsi, il semble que des différences comportementales puissent être générées par des variations dans la durée des phases de développement des chatons. Une étude de ce type, étendue à de nombreuses races félines aux caractéristiques morphologiques (poids et taille à l’âge adulte, forme de la tête et des oreilles, longueur et texture du pelage, par exemple) et comportementales supposées, différentes, permettrait de confirmer ces résultats obtenus sur des groupes de races.

CONCLUSION :


Certains facteurs sont propres au chat et déterminés dès sa naissance, voire dès sa conception. Ce sont :

- la composition de la fratrie en nombre et en sexe des chatons,

-des facteurs dépendant de la mère, comme les manipulations par l’homme pendant la gestation, les apports nutritifs qu’elle a reçus pendant cette période, le lieu qu’elle a choisi pour la mise bas,

-la personnalité du chat, dépendant peut-être de sa race, du caractère amical de son père envers l’homme.

Les conditions de gestation de la mère peuvent être aisément contrôlées par l’homme lorsque celle-ci a un propriétaire.
Pour ce qui est de la race et du caractère amical du père envers l’homme, ceux-ci ne peuvent être réellement influencés par l’homme qu’au sein d’un élevage.



D’autres facteurs dépendent, eux, directement de la vie du chaton, depuis les deux semaines suivant la naissance, jusqu’à l’âge adulte. Ce sont :

-l’exposition à l’homme pendant la période de familiarisation du chaton,

-les conditions de vie du chat adulte, incluant son propriétaire, son lieu de vie, la présence éventuelle d’autres chats.
Cette fois encore, ces éléments sont facilement contrôlables par l’homme, dès lors que la mère a un propriétaire ou que les chatons sont adoptés avant la fin de la période de familiarisation.

On retiendra comme facteurs principaux, ayant un impact majeur :

-l’exposition du chaton à l’homme pendant sa période de familiarisation

-la personnalité du chat.

De façon très schématique, nous pourrions conseiller à un futur propriétaire de chat, qui souhaite un compagnon amical, de choisir son chat en fonction de sa race (chat avec pedigree), dans un élevage prenant soin des conditions de vie de la mère, de la familiarisation des chatons à l’homme, et dans une moindre mesure, un chaton issu d’un père amical envers l’homme. Cependant, comme nous avons pu le constater, bien d’autres facteurs peuvent influencer le caractère amical du chat envers l’homme. Nous sommes bien loin d’avoir exploré toutes les pistes qui conduiront à une meilleure compréhension du déterminisme génétique et environnemental du caractère amical du chat envers l’homme.



Source   :   thèse vet-alfort  :  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
Différences comportementales des races
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quelles sont les races qui ne volent pas ?
» Les différentes races.
» autres races nordiques
» Le nombre de races que vous élevez
» Définition des races...besoin d'éclairage!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chat-Pacha :: Le traintrain quotidien de nos chats :: Education et comportements-
Sauter vers: