Chat-Pacha

Forum pour les passionés de chats
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les persans

Aller en bas 
AuteurMessage
Priscillia
Modératrice
Modératrice
avatar

Messages : 657
Date d'inscription : 15/10/2014
Age : 30
Localisation : Liège

MessageSujet: Les persans   Jeu 6 Nov - 22:22

Le persan est une race de chat à poil long originaire du Royaume-Uni. Ce chat de taille moyenne à grande est caractérisé par sa silhouette toute en rondeur et son visage au museau très court. Reconnue depuis la fin du XIXe siècle, la race est d'abord modifiée par les Anglais, puis essentiellement par les États-Unis après la Seconde Guerre mondiale.

La sélection menée par les éleveurs a permis le développement d'une grande variété de robes, mais aussi d'une forme de visage très écrasée et controversée. De nombreuses races sont également issues ou améliorées par le persan, notamment l'exotic shorthair. L’élevage du chat persan se caractérise par un entretien régulier de sa fourrure, de ses yeux et de ses oreilles.

Le caractère placide et casanier du persan lui confère une propension à la vie en appartement. Très populaire, cette race se retrouve dans toutes les expositions félines ; c'est également le chat de race le plus vendu dans le monde. Le persan fait de nombreuses apparitions dans les livres et le cinéma.

Les premiers chats à poil long


Le nom de la race fait référence à l’un des ancêtres du persan, il s’agit de l'angora turc. Cette race, qui proviendrait des frontières de la Turquie et de l'Iran, à savoir la Perse, a donné au persan le gène responsable de son pelage à poils longs. C'est pour cela que le mot « persan » a été choisi pour nommer la race.


Pietro della Valle aurait ramené en Italie de ses voyages en Perse durant le XVIe siècle des chats à poil long qui n'existaient alors pas en Europe. Ces chats se seraient d'abord reproduits en Italie, puis introduits en France où ils ont été appréciés par les femmes de la bourgeoisie. L'initiateur de la mode des chats aux longs poils en Europe a été Nicolas-Claude Fabri de Peiresc (1580 - 1637), conseiller au Parlement d'Aix-en-Provence6, qui en introduisit un couple en France. Il avait fait venir des chats de Damas comme des curiosités.

Développement de la race


Par la suite, la race arriva en Grande-Bretagne où elle connut vite une grande popularité. La mode était à l'exotisme et on l'appela successivement « chat français », « chat chinois » puis « chat indien ». On finit par l'appeler simplement longhair (poil long en français), en rapport à sa fourrure.

Dans le courant du XIXe siècle, les premiers persans sont créés par croisement des angoras déjà présents en Angleterre avec des chats de type européen. Les objectifs en termes de morphologie et de fourrure auraient été atteints par les Britanniques dès les années 1850.

Les premiers sujets ont été présentés lors de la première exposition féline du Crystal Palace de Londres en 1871. Ils figuraient en exposition à côté des british shorthair dont les Britanniques étaient très fiers.

À cette époque, un programme d’élevage avait déjà été mis en place par les éleveurs britanniques. On croisa le longhair de l'époque avec le british shorthair. Il en résultat un chat plus rond. Un long travail fut tout d'abord accompli pour améliorer la qualité du poil et arrondir la silhouette du chat. Les éleveurs britanniques travaillent par la suite à diversifier les robes : les premiers persans étaient unicolores, mais dès la fin du XIXe siècle, les persans particolores (bicolores ou tricolores), tabby, smokes, chinchilla, silver shaded et golden sont présentés aux expositions1. En 1889, le premier standard est établi pour une race désormais nommée persan.

Popularité

Dans les années 2000, le persan est le chat de race le plus populaire dans de nombreux pays, bien qu'il perde de plus en plus de terrain face à d'autres races, notamment le maine coon et le bengal. En France, il représente un tiers des chats de race enregistrés en 2007, c'est également la race la plus élevée aux États-Unis et en Angleterre il se place en quatrième position depuis 2006. Toutefois, le persan est la seule race dont les inscriptions au LOOF ont diminué entre 2003 et 2007, et cela de plus d'un quart.

La popularité de la race gagna rapidement les États-Unis qui continuèrent le travail de sélection mené par les Anglais. Les Américains allèrent plus dans les extrêmes, en arrondissant encore le persan et en travaillant à la diversité des couleurs. La robe caméo est ainsi créée dans les années 1950 aux États-Unis. C'est en 1930 que les éleveurs américains parviennent à créer une nouvelle variété de persan : le «peke-face» ou « pékinois » pour les éleveurs francophones, qui fait allusion à la race de chien pékinois qui a une tête très plate. La création de cette nouvelle variété engendra de nombreuses controverses en Europe dès 1970, d’un côté les défenseurs du type « anglais » et de l'autre les adeptes du type « américain ». Cette polémique concernant ces types de persans existe encore de nos jours.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le développement des persans trop typés a été ralenti. En effet, ces variétés ne semblent pas être très appréciées à cause de leurs particularités physiques. À savoir une tête très plate et des yeux globuleux. De plus, ces chats ont souvent des problèmes aux yeux à cause d'un mauvais fonctionnement de leurs canaux lacrymaux et respiratoire.

C'est aussi le chat de race le plus abandonné, il représente 70 % du total des chats racés abandonnés, probablement à cause de l'entretien quotidien qu'il demande et des maladies rénales dont il peut souffrir.



Standards



Les différents standards des associations félines sont globalement très proches pour décrire le « persan idéal ». Toutefois, l'échelle des points est différente selon les fédérations, certaines préférant privilégier la couleur de la robe à la forme du visage. Les différentes couleurs sont souvent divisées (tabby, bicolore, solide, etc.) afin de simplifier les notations.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Corps

Le persan est un chat tout en rondeur de type bréviligne. Son allure générale montre un chat de taille moyenne à grande, massif et court sur pattes. Le corps doit être musclé et sans obésité, avec un dos droit mais pas trop long. Une longueur excessive du dos entraîne des pénalités de la part des juges. Les hanches et les épaules sont rondes et d’une même largeur, avec une poitrine profonde et large, et le reste de l'abdomen arrondi également. L'encolure doit être courte et massive, donnant l'impression que la tête est directement encastrée dans les épaules. Une poitrine trop étroite et un cou court sont considérés comme des défauts en exposition.

Les pattes sont courtes, robustes et bien droites. Les pieds sont grands, ronds et fermes avec des doigts bien serrés. Les standards australien (ACF) et de la World Cat Federation (WCF) précisent que des touffes de poils entre les coussinets sont préférables. La queue, droite et bien fournie, est plutôt courte, mais elle doit tout de même rester proportionnelle à la longueur du corps car une queue trop longue est un défaut.

Tête

On peut voir le stop profond du nez et la face aplatie chez ce persan colourpoint
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La tête du persan est typique de la race et c'est probablement ce qui permet de le reconnaître de loin. Elle est ronde et massive, avec des pommettes saillantes, un museau rond et le crâne formant un dôme. Le menton est fort. D'une manière générale, l'expression du visage est douce. Pour ceci, les os du visage doivent être ronds. Le nez est aussi large que long, aplati et marqué par un stop profond. Si on le regarde de profil, le menton et le nez sont sur une même ligne verticale. Idéalement, le stop est placé entre les yeux et les narines doivent être bien ouvertes pour une bonne respiration. Les sujets présentant une gêne respiratoire sont interdits de tout titre en exposition et donc les narines doivent être bien ouvertes pour permettre une respiration normale.

La mâchoire du persan est plus courte que celles des autres chats. En moyenne, la mâchoire inférieure mesure 2,6 cm de long pour 2,5 cm de large tandis que celle d'un chat de gouttière mesure 3,1 cm de long pour 2,9 cm de large. La mâchoire supérieure mesure 2,75 cm de long pour 2,95 cm de large et respectivement 3,45 cm et 3,5 cm pour un chat de gouttière. Cette différence de taille des mâchoires sans qu'il n'y ait de différence significative de taille corporelle a des conséquences sur la préhension du persan : les croquettes sont avalées en les entraînant avec la face inférieure de la langue, ce qui est très inhabituel chez les chats.

Les yeux sont placés éloignés l'un de l'autre sur la tête. Ils sont grands et ronds et d'une couleur assortie à la robe. La couleur doit être la plus intense possible car trop pâle elle est considérée comme un défaut. Les oreilles sont presque rondes, petites et peu ouvertes à la base et bien espacées sur le crâne. Le contraire entraîne des pénalités. L'intérieur de l'oreille doit être bien fourni en poils.

Certaines associations défendent une forme du visage plus traditionnelle le « doll face » ou « tête de poupée », arguant que les « peke-face » ont d'importants problèmes lacrymaux et respiratoires et qu'il est donc inconvenant de développer de telles variétés. À l'inverse, la fédération canadienne CCA-AFC reconnaît le peke-face comme une classe à part dans la race du persan, où ne sont autorisées que les robes uniformes rousses et tabby rousse.

Robe et fourrure

La fourrure est longue, dense et uniforme sur tout le corps. Les poils doivent mesurer 10 cm en moyenne. Mais leur taille peut aller jusqu'à 20 cm, notamment autour du cou. C'est la seule race ayant les poils longs, toutes les autres étant reconnues comme mi-longues. Le poil est très soyeux, fin, avec un sous-poil abondant donnant un peu de volume. Une collerette est appréciée et elle doit se continuer entre les pattes et même jusque sous le ventre. Pour les expositions, le poil doit être soigneusement préparé et brossé pour éviter des pénalités. Un bon volume est également un bon point. En revanche, toute présence de nœuds est très peu appréciée.

Toutes les couleurs et toutes les robes sont acceptées. Actuellement, plus de 150 variétés de persans sont reconnues, mais il en existe plus de 300. Ce chiffre qui était de 13 variétés reconnues par la FIFé en 1970, n'a cessé d'augmenter puisqu'en 1980, il était déjà de 23. Il existe une explication à ce nombre de variétés important. En effet, chaque combinaison de type de robe et de couleur constitue une variété : un persan bleu tabby est une variété différente du persan roux tabby par exemple.

De nombreux termes techniques permettent de désigner toutes les robes de chat, certains mots sont toutefois propres aux persans. Ainsi, le terme « persans classiques » désigne les robes uniformes, écaille de tortue, smoke, particolore et tabby.

Robes uniformes

Les persans uniformes ou solids ou encore unicolores ont une robe de couleur unie. Les couleurs de robe sont le blanc, bleu, noir et roux, mais également crème, chocolat et lilas. La couleur de la robe ne doit pas varier : par exemple, un persan blanc ne doit pas présenter de tâches brunes. En dehors du persan blanc, la seule couleur autorisée pour les yeux est le orange et ses variations (cuivre par exemple).

Les premiers persans étaient unicolores. Les robes les plus anciennes sont le bleu, le blanc et le noir. Le persan bleu, apprécié par la reine Victoria, a connu rapidement le succès : la Société des persans bleus, créée au Royaume-Uni en 1901, est le premier club de race. Aux États-Unis et en France, cette couleur a également été à la mode au début du XXe siècle. Il est probable que cette couleur ait été obtenue à partir de croisements entre persans noirs et blancs et les premiers individus avaient des traces tabby sur leur robe. Ayant été sélectionné depuis très longtemps, le persan bleu est en général bien typé et est utilisé pour améliorer les autres variétés.

Le persan blanc, né du croisement avec des angoras turcs et des persans bleus, existe depuis le XIXe siècle et a été présenté pour la première fois en exposition à Londres en 1903. Pour éviter la surdité des chats blancs aux yeux bleus, il fut croisé avec des british shorthair, afin d'obtenir des chats aux yeux jaunes ou vairons. Les yeux verts ne sont pas autorisés (Vairon signifie un iris entouré d'un cercle blanchâtre ou des yeux de couleur différente).

Connu dès le XVIe siècle, le persan noir, très recherché au XIXe siècle, est difficile à obtenir : on comptait, en 1910, seulement dix-sept persans noirs dans les expositions, mais cette robe s'est développée après la Première Guerre mondiale. La rareté du persan noir s’explique par la difficulté d’obtenir un noir parfait, sans aucune tache grise ou brune ; l’entretien du persan noir est également plus ardu car l’humidité et le soleil ont tendance à modifier la couleur du pelage. Aux États-Unis, seul un persan noir a été élu trois fois « Chat de l'année ».

Le persan roux naît rayé : ces marques tabby doivent par la suite s'effacer complètement. Toutefois, il reste fréquemment des marques fantômes sur le visage, les pattes et la queue. On considère que les rayures sont en fait cachées par la longueur du poil. Apparus en Angleterre dès 1895, de nombreux persans roux périrent au cours de la Seconde Guerre mondiale, notamment en Allemagne. Ce n’est qu'après la guerre que l'intérêt porté par les Anglais et les Australiens à cette variété permit de relancer l'élevage sélectif.

Les couleurs chocolat et lilas sont plus récentes et sont les résultats de l'élevage du persan colourpoint dans les années 1940 ; encore rares, ces deux variétés ont nécessité une sélection très forte pour obtenir une couleur uniforme de la robe et retrouver la morphologie du persan, notamment la forme du visage modifiée par l'apport de sang siamois. Le persan crème, amélioré par les éleveurs des États-Unis, avait auparavant été écarté des portées par les Britanniques. Il est à l'origine issu de croisements accidentels entre persans bleus et persans roux ou entre persans écaille de tortue et roux tabby, et reste l'une des variétés les plus rares.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]      [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]      [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Persan blanc               Persan chocolat       Persan roux         Persan bleu
et persan crème

Robes particolores et écaille de tortue

Les persans particolores et écaille de tortue sont présentés dès la fin du XIXe siècle en expositions au Royaume-Uni : il s'agit alors de persan noir et blanc et de l’écaille de tortue et blanc.

Les persans particolores peuvent être bicolores, arlequin ou van. Le pelage des bicolores doit être constitué de plages de deux couleurs différentes, avec au maximum la moitié de la robe de couleur blanche. Les standards des années 1960 demandaient que les taches de couleurs soient symétriquement réparties, mais ce critère trop difficile à obtenir a depuis été aboli.

C'est à partir des années 1970 que les robes écaille de tortue apparaissent de manière fortuite dans les portées. Une hypothèse d'« apparition » des robes tricolores serait le croisement avec des chats sans pedigree à poil court. Selon les pays, le mélange entre les différentes couleurs doit être plus ou moins bien réparti : par exemple, pour l'écaille bleu et crème, les standards américains souhaitent des taches bien distinctes tandis que les Anglais et les Australiens demandent des couleurs fondues entre elles. Les écailles de tortue composées de couleurs diluées comme le chocolat, le lilas et le crème sont apparues plus tardivement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Persan bicolor roux       bicolor bleu                écaille et blanc           écaille de tortue

Robes tabby (Robes blotched, mackerel, spotted et ticked tabby) ,Robes fumées, Persans chinchillas, silver shaded et golden, Robes caméo, Persans colourpoint.

Races dérivées ou améliorées par le persan       

L'exotic shorthair : L'exotic shorthair, parfois simplement appelé « exotic », est la seule variété de persans à poil court reconnue par les standards. Il a la même tête que le persan, c'est-à-dire, nez plat et tête ronde. Il est né du croisement du persan avec l'american shorthair entre 1950 et 1960, suite à des programmes d'élevages menés aux États-Unis.

Le gène récessif du poil long réapparaît de temps en temps dans les portées d'exotics. L'exotic à poil long est considéré comme un persan par la FIFé et la TICA et comme une variante de l'exotic par la CFA et la GCCF. Cette différence d'appréciation reflète un débat sur l'appartenance à une race, à savoir selon ses origines (pedigree) ou selon son apparence : l'exotic à poil long est identique à un persan, mais a des parents exotics shorthairs et toutes les fédérations ne le reconnaissent pas de façon identique.  

L'himalayen : L'himalayen, aussi appelé Colourpoint ou Colorpoint, est un persan colourpoint. En dehors de sa robe, il est en tout point semblable au persan. Le nom fait référence à une race de lapin domestique qui présente une robe identique.

Créé par des programmes d'élevage consistant à croiser un chat colorpoint à poil long avec des persans noirs et bleus, l'himalayen est reconnu en 1955 en Angleterre et en 1957 aux États-Unis. D'abord inscrite comme une race par la Cat Fancier Association (CFA), l'himalayen est inclus dans la race persan, en tant que division supplémentaire dans les années 1980. Il est encore considéré comme une race par certaines fédérations comme l'ACFA ou la TICA.

Autres races : Le persan a participé à l'amélioration ou à l'obtention de nombreuses races de chat à poil mi-long. Le sacré de Birmanie pourrait être le résultat inattendu de l'élevage visant à obtenir le persan colourpoint. Le selkirk rex possède une version à poil long dont l'origine remonte au croisement entre la première chatte à poil bouclé et un persan. De même, le tiffany est issu d'un croisement entre un persan chinchilla et un burmese. Une variante du munchkin, le napoléon est également issu d'un croisement avec un persan. Le persan est utilisé par les éleveurs de scottish fold afin d'éviter l'ostéochondrodysplasie, un trouble pathologique de l'ossification provoqué par le gène dominant responsable de la pliure de l'oreille de cette race.

Caractère


Le persan est généralement décrit comme un chat calme. Casanier et placide, c'est un chat qui s'adapte facilement à la vie en appartement, mais il peut aussi avoir envie de se dépenser de temps en temps dans le jardin et est tout à fait capable de chasser ou de grimper aux arbres. Toutefois, s'il est habitué étant jeune à vivre en plein air, il est vif et se comporte comme tout chat domestique. Enfin, le persan est également plus actif lorsqu'il est tondu. On cite souvent le persan comme un "chat-chien".

En règle générale, on considère que le persan colorpoint est plus dynamique, plus énergique que les persans classiques en raison de l'influence du gène siamois.



Élevage



La France compte environ 2 000 éleveurs de persans actifs depuis 2003, bien que seuls 1 066 d'entre eux aient déclaré une portée au cours des deux dernières années. La plupart d'entre eux déclarent entre une à quatre portées par année mais on compte en France environ une vingtaine d'éleveurs qui, chaque année, ont plus de dix portées au sein de leur élevage.

Le prix d'un persan varie fortement selon l'âge, la descendance et les qualités esthétiques de l'individu, mais également selon l'éleveur. En 2004, le prix d'un chaton était compris entre 500 et plus de 1 400 €. En 2006, il est estimé qu'un chaton n'est jamais vendu en dessous de 305 €. Les saillies sont également à ce prix.


Reproduction


La puberté des femelles persans arrive tardivement. Deux études menées en 1977 et 1978 ont montré que le premier œstrus se trouvait en moyenne entre 10,4 et 12,1 mois et des valeurs comprises entre 4 et 21 mois. Il n'y avait pas de différences entre les persans et les himalayens, mais les races de type oriental comme le burmese ont en moyenne leur premier œstrus plus tôt. Les chats à poil long, dont le persan, sont plus sujets à une fluctuation du nombre de portées en fonction de la saison : un pic de reproduction se produit au printemps et une période d'anœstrus en automne. Toutefois, il est possible de minimiser cette variation en augmentant le temps d'exposition à la lumière de la chatte.

Les portées sont en moyenne de deux à trois chatons selon les statistiques du LOOF et sont de 2,9 à quatre chatons par portée selon des études menées en Amérique du Nord et au Royaume-Uni. Il est fréquent que la femelle ait des difficultés lors de la mise bas. Ces problèmes sont dus au volume important de la tête des chatons, la dystocie qui touche jusqu'à un tiers des naissances. La mortalité des persans est donc plus élevée que la majorité des autres races : selon les études, elle se situe entre 10,8 et 22,1 %. Les défauts congénitaux sont cependant rares chez le persan, en comparaison avec d'autres races : il est de 3 à 9 %, tandis que la moyenne sur toutes les races de chat va de 9 à 19,7 %. L’accouchement doit si possible être surveillé. Les persans chinchillas atteignent leur maturité sexuelle plus rapidement que les persans classiques. En comparaison avec le persan classique, le colourpoint est plus actif et plus précoce sexuellement. La femelle colourpoint donne également des portées plus nombreuses.

La plupart des chats persans ne sont pas destinés à la reproduction et seulement 266 mâles contribuent à plus de la moitié des chatons en France. La plupart des mâles reproducteurs font des saillies entre leur première et leur quatrième année, cela pouvant toutefois aller jusqu'à l'âge de 14 ans. Il en va de même pour les femelles mais elles donnent très rarement naissance à des portées lorsqu'elles sont âgées de plus de six ans. On compte qu'en France, 629 femelles donnent naissance à plus de la moitié des chatons persans. Une étude effectuée sur les chats de race en Angleterre montre qu'en moyenne les femelles reproductrices ont 3,1 ans et que presque un tiers d'entre elles sont primipares ; cette étude n'a pas révélé de différences significatives par rapport aux autres races.

Les croisements avec des exotics shorthair sont les seuls autorisés en dehors de la race.



Entretien

Séance de toilettage d'un persan avant la présentation au jury.

L’entretien d'un persan est délicat. Il faut notamment surveiller son alimentation car il est souvent sujet à l'embonpoint. Des fabricants de nourriture pour chats, comme les marques Royal Canin ou Sanabelle, vendent des croquettes spécialisées pour les chats persans : selon leur publicité, ses croquettes ont une forme ovale adaptée au palais du chat et une formule alimentaire permettant de protéger le système rénal et de donner un poil soyeux. (pas toujours exact pour la prise de poids avec ses croquettes,elles sont plutôt grasse)

Le persan a des poils longs, fins et denses, il faut par conséquent le brosser quotidiennement. Sans quoi, ces poils s'emmêlent et dans le pire des cas, les propriétaires de persans sont forcés de tondre leur animal. Pour un toilettage professionnel, il est conseillé d'utiliser au moins trois peignes différents : un à dents très espacées pour le dos et la queue, un avec des dents courtes très resserrées pour le visage et les parties sensibles et enfin un peigne intermédiaire pour les autres parties du corps, comme les flancs. Un bain mensuel est également indispensable au maintien de sa fourrure, certains éleveurs conseillant un bain par semaine. Il existe de nombreux shampoings professionnels adaptés aux couleurs des robes et des conditionneurs permettant de protéger le poil. Des traitements blanchissants permettent également d'obtenir une robe immaculée pour le persan blanc, bien que son utilisation doive rester parcimonieuse. Enfin, le séchage au sèche-cheveux est considéré comme une étape importante puisqu'il s'agit alors de donner du volume à la fourrure. Lors d'une exposition, l'éleveur peut également utiliser des sprays pour redonner du volume à la fourrure ou diminuer l'effet de l'électricité statique66.

La robe écaille de tortue a la particularité d'être plus facile d'entretien, car faisant moins de nœuds ; les chatons naissent avec un sous-poil gris qui disparait durant la croissance.

Outre le lavage, une coupe des poils peut être effectuée afin de mettre en valeur la forme ronde du visage et des yeux, la force du menton, etc.. La coupe peut permettre de gagner quelques points dans la catégorie « Aspect général », qui demande un persan d'aspect raffiné, qualité assez subjective. Des ciseaux spéciaux pour le persan ont même été élaborés en association avec L’amicale européenne des persans.

Les yeux du persan ont tendance à pleurer et doivent donc être nettoyés matin et soir. Les oreilles, également assez fragiles, sont à nettoyer toutes les deux semaines environ.


Source   :   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
poupounne
Chat
Chat
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 45
Localisation : Devant le pc

MessageSujet: Re: Les persans   Sam 7 Mar - 22:41

moi je les trouve super beaux les persans mais malheureusement je suis allergiques a leurs long poil donc je ne peut pas en avoir et aussi le chat angora.
Revenir en haut Aller en bas
Priscillia
Modératrice
Modératrice
avatar

Messages : 657
Date d'inscription : 15/10/2014
Age : 30
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Les persans   Dim 8 Mar - 18:23

Oui ils sont superbes  black8 et le caractère haaaaaaaaa quel bonheur de vrais amours  Very Happy.

Ton allergies ne vient pas tout à fait des longs poils, ce qui cause l'allergie c'est la protéine FEL D1 produite par les glandes sébacées et présente également dans la salive du chat , quand le chat va se lècher,il va donc déposer sur ses poils cette protéine et en perdant ses poils cette substance va donc se déposer sur les vêtements ect  71a1b9d
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les persans   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les persans
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chat-Pacha :: Le traintrain quotidien de nos chats :: Les races de chat-
Sauter vers: